Contact : [email protected] / 022 575 28 18

CONSULTATION EXPRESS 0900 158 158 (CHF 2.50/min)

Pour améliorer votre qualité de vie et être plus heureux, sortez de l’emprise des biais cognitifs !

Un biais cognitif, c’est quoi ?

Le biais cognitif est un mécanisme de pensée à l’origine d’une altération du jugement, c’est une déviation dans le traitement cognitif d'une information Les biais cognitifs influencent nos choix, en particulier lorsqu’il faut gérer une quantité d’informations importantes ou que le temps est limité. Il se produit ainsi une forme de dysfonctionnement dans le raisonnement.

Nous allons parcourir 4 biais principaux et voir quels impacts ils peuvent avoir sur votre qualité de vie, sur vos décisions, vos résultats et sur votre bonheur.

1. Le biais de confirmation

Le biais de confirmation est la tendance, très commune, à ne rechercher et ne prendre en considération que les informations qui confirment nos croyances et à ignorer ou discréditer celles qui les contredisent.

En résumé : nous croyons ce que nous voulons croire.

Impact : diminution du champ des considérations, très présent dans des profils d’esprit figés. Ce biais contribue à l'excès de confiance dans les croyances personnelles. Il empêche la prise de décisions objectives et ne laisse pas la place à d’autres possibilités. Il bloque la communication et les échanges, empêche de développement de solutions.

D’un autre côté, ce biais participe à un besoin humain qu’est la sécurité. Se rassurer avec une croyance certaine et éviter une perte de contrôle avec une croyance contraire ou qui remettrait en compte nos schémas de pensée et nos patterns.

Si on s’en libérait : vision plus ample et globale des possibilités, apprentissage de nouvelles compétences, meilleure prise de décision avec plus d’informations et de bases de réflexions.

 

2. Le biais de corrélation

C’est un biais cognitif qui consiste à imaginer un lien entre deux évènements ou deux types d'évènements alors qu'il n'y en a pas ou à exagérer ce lien. En tout cas ce lien n’est validé par aucune étude scientifique.

Exemple : signe astrologique et personnalité, prise de médicament placébo et impression d’aller mieux, mes parents sont gros donc je serai gros, il est de couleur donc c’est un dealer…

Impact : empêche la possibilité de se faire une réelle idée de la situation, tendance à définir des traits de personnalité, ne pas se lancer dans certains projets, se bâtir une fausse personnalité, prendre pour vérité des faits non vérifiés.

Si on s’en libérait : cela vous permettra de faire vous-même vos expériences, de mieux vous connaître, de franchir de nouveaux caps et barrières. De remettre en question vos croyances, votre éducation, votre potentiel.

 

3. L'effet de vérité illusoire

Plus quelque chose est répété, plus nous y croyons. Ce sont les ravages des médias, par exemple. A force d’être exposé aux mêmes messages, aux mêmes slogans, ils deviennent une vérité.

Impact : perte de réflexion personnelle, blocages décisionnels, choix personnels dirigés par ces informations répétées. Modification de notre cadre de référence, de nos croyances et de notre vision du monde.

Si on s’en libérait : ouverture d’esprit sur les possibilités qui s’offrent à nous, retrouver notre plein pouvoir décisionnel.

 

4. Le biais d'autorité

Le biais d'autorité est la tendance à surévaluer la valeur de l'opinion d'une personne que l'on considère comme ayant une autorité sur un sujet donné : parents, autorités, supérieurs hiérarchiques, médecins, scientifiques… Nous attribuons instinctivement et inconsciemment un fort pouvoir à l'avis d'une figure d'autorité, chef ou expert d'un domaine.

Impact : ne pas pouvoir s’exprimer ou partager son avis, ne pas prendre en considération les conseils de personnes « non autorité ». Perte d’identité personnelle, d’estime et de confiance en soi, selon notre niveau d’expertise. Peut être en relation avec le syndrome de l’imposteur.

Si on s’en libérait : pouvoir prendre sa place, amélioration de la créativité, partages plus riches et diversifiés. Permettre de rencontrer de nouvelles personnes qui nous apporteront beaucoup.

En voici donc 4, parmi des dizaines, qui peuvent déjà modifier votre perception de la réalité et vous permettre de redéfinir les informations que vous recevez.

N’oubliez pas que ces biais cognitifs sont omniprésents et que nous y sommes soumis dès notre enfance. Il n’est donc pas toujours facile de les identifier et d’en prendre conscience. Pour vous aider, lorsque vous êtes face à une information et que vous aller prendre une décision, demandez-vous sur quelles bases vous agissez. Est-ce que cela vient de vous-même, de vos croyances ou d’une influence extérieure ?

Dans nos accompagnements, nous vous permettons de définir vos modes de fonctionnement et améliorer vos réponses aux situations.

Envie d'aller plus loin dans votre productivité personnelle ?

N'attendez pas pour prendre contact, nous avons exactement ce qu'il vous faut.

Réservez votre appel de renseignement